Créer une entreprise : Les étapes à suivre

Créer sa propre entreprise est une décision importante qui ne doit pas être prise à la légère. En effet, c’est un projet qui requiert  une bonne préparation et plusieurs paramètres doivent être pris en compte avant de se lancer. C’est pourquoi pour réussir la création d’une entreprise, il faut suivre quelques étapes essentielles.

 Évaluation et validation du projet de création.

Tout projet de création d’entreprise doit commencer par une évaluation de l’idée de création. Il faut avoir une idée précise de l’activité principale dont l’entreprise va se spécialiser, est-ce qu’on va créer une entreprise aux activités préexistantes ou s’agit-il d’une toute nouvelle activité innovante ? Une fois que l’on sait sur quel  terrain on va s’aventurer, il est important de faire une étude de marché en recueillant le maximum d’informations autour de l’activité, se demander quels sont les cibles et les concurrents pour ensuite analyser l’évolution du secteur d’activité sur le marché actuel. D’autre part,  quand le projet est bien défini il est important de bien valider sa faisabilité en fonction des compétences de l’entrepreneur, la configuration de l’entreprise et la partie comptabilité. Il est aussi nécessaire lors de cette étape de faire le point sur sa situation personnelle, familiale et patrimoniale  afin de déterminer si elles sont en adéquation avec  le projet. Se préparer au changement est important car une prise de conscience sur l’impact de la création d’entreprise sur les charges et les revenus, sur le changement des attitudes que requiert le poste d’un chef d’entreprise est également une étape indispensable.

 Élaboration d’un business plan

Avant de créer son entreprise, établir son business plan est une étape très importante. La première chose à faire lors de cette étape est de budgétiser le projet pour avoir une idée bien précise de la situation financière et économique de la future entreprise. Il s’agit d’établir un bilan prévisionnel permettant d’estimer le niveau de rentabilité de l’activité projetée, la capitale ou le fond nécessaire pour lancer le projet  mais aussi d’analyser le retour sur investissement fourni par le projet. Concrètement, cette étape consiste à calculer d’une manière estimative le chiffre d’affaires ainsi que les charges nécessaires à la réalisation de l’activité. Par ailleurs, c’est également lors de cette étape que l’on doit avoir une idée sur les différents partenaires ou fournisseurs potentiels mais aussi sur les différents prestataires qui seront utiles à la future entreprise comme les experts comptables, les experts juridiques, les professionnels en informatique et en marketing qui assureront toute publicité et communication de l’entreprise.

 

Choix de la forme juridique 

Lors d’une création d’entreprise, le choix de la forme juridique est une étape essentielle car toute entreprise doit avoir une forme juridique pour pouvoir exister. Il existe plusieurs types de formes juridiques et il faut savoir choisir celle qui est la plus adaptée à votre entreprise. La forme juridique EURL  par exemple est destinée aux entrepreneurs qui souhaitent créer une entreprise uni -personnelle et assurer à eux seuls la gérance de l’établissement.  La forme juridique la plus courante est la SARL ou société à responsabilité limitée, elle est surtout dédiée pour les entreprises ayant plusieurs associés. Le principal avantage de la SARL c’est  de pouvoir partager le capital social de l’entreprise entre ses associés, elle est aussi plus sécurisante pour la future entreprise car la responsabilité de chaque associé est limitée en fonction du montant de son apport financier. D’autre part, la SARL est aussi intéressante dans la mesure où le capital social n’a ni une somme minimum ni un seuil maximum imposé par la loi mais il est fixé librement.  Par ailleurs,  il y aussi la forme juridique SAS ou SASU avec  laquelle l’entreprise peut être dirigée par une ou plusieurs personnes. Le principal avantage de cette dernière c’est que tous les types d’apports sont possibles et  le capital social est également fixé librement.            

 Immatriculation de l’entreprise

L’immatriculation est la dernière étape mais non la moindre lors d’une création d’entreprise. Cette étape consiste à  remplir toutes les formalités nécessaires pour une création d’entreprise  afin que l’entrepreneur puisse  exercer en toute liberté son activité professionnelle.  Cette étape commence par la rédaction des statuts de l’entreprise avec les informations clés de la société telles que l’adresse du siège social, le montant du capital social. D’autre part, la déposition des fonds et des apports en numéraire font partie des formalités importantes à effectuer avant la signature des statuts. Pour les sociétés, la publication de l’avis de constitution dans les annonces légales ou les journaux officiels est une formalité obligatoire.  Il est aussi impératif pour tout type d’entreprise de déclarer la création d’entreprise en fonction de la forme juridique, il y a par exemple le formulaire P0 pour les entreprises individuelles, le formulaire M0 pour les SARL ou EURL. Pour que la création d’entreprise soit réussie, il est recommandé de faire appel aux différents professionnels spécialisés tels que les avocats et les experts comptables.